Ondes Sauvages, Futurotopies Féministes

Dans le cadre des Rencontres Bandits-Mages, rAAdio cAArgo a invité Spideralex pour un atelier d’écriture spéculative de technologies féministes et de narration sonore  du 12 au 16 Novembre 2018 à Bourges.

Écouter la restitution de l'atelier  ici :

Introduction du fanzine réalisé durant l'atelier par SpiderAlex :

Nous proposons une façon de faire spéculative. Politique. Anticapitaliste. Féministe.

 

(Et les féminismes c'est quoi?? C'est les luttes pour avoir les mêmes droits et les mêmes opportunités, ici, maintenant, pour nous et pour toutes, femmes + LGTBQI+, là-bas et partout).

 

Faire de la spéculation nous permet de mettre en avant des imaginaires féministes qui reconsidèrent et remodèlent des technologies constituées de processus, d'institutions, de savoirs, de corps et d'artefacts.

 

Rêver des spéculations technologiques aide à préfigurer les types de technologies, de technosciences et d'infrastructures féministes nécessaires pour (ré)imaginer et rechercher des transformations systémiques.

 

L'infrastructure féministe, c'est ce qui se trouve sous la surface, en-dessous, au-dessus ou en dehors de ce que nous ressentons, voyons, sentons.... c'est ce qui soutient et amplifie les luttes féministes.

 

La spéculation rend visible les contributions, les pratiques de hacking et les infrastructures féministes qui ont trop souvent été en arrière-plan.

 

Faire de la spéculation sert également à révéler les structures qui produisent des processus (néocoloniaux) tels que le vol et l'effacement des connaissances et des techniques scientifiques indigènes, et l'éclatement des luttes de libération. En mettant en lumière ces contradictions, l'action spéculative tente également de dé-privilégier et de dépolariser la science et la technologie.

 

Dé-privilégier l'assemblage des humains et de la technologie fait écho à l'acte de rendre visible et de valoriser d'autres types d'assemblage avec le la terre, les animaux et les plantes.

 

Faire de la spéculation permet la circulation des idées, des fabulations et des rêves. Par le biais de l'infrastructure, l'action spéculative tente de perturber ou de faire la lumière sur les contradictions et tensions de la science et de la technologie. Toujours ancrées dans des processus de violence en termes de travail, d'extraction de ressources, de genre et/ou de race.

 

Faire de la spéculation est ainsi une mesure pour contrer l'ère de l'extractivisme extrême (terre, sol, nature, espèces, esprits, corps, données et rêves) dans laquelle nous vivons et qui met aussi en danger nos capacités de rêver et désirer ensemble d'autres mondes, présents, futurs, passée. Faire des spéculations est une question de guérison et d'affect.

 

Nous espérons que ce fanzine déclenchera le désir de rêver d'autres technologies, de se connecter à la lune, de nager avec les méduses, de rencontrer des amies, d'écrire de la science-fiction et de rêver des imaginaires radicales, de tordre chaque technique, appareil et artefact autour de vous et de s'amuser.

 

Nous devons juste nous rappeler que nous pouvons tout changer.

 

Source : Basé sur l'introduction "Histoires féministes radicales et fiction spéculative : Créer de nouveaux mondes en imaginant de nouveau le piratage informatique" de Sophie Toupin + Spideralex https://adanewmedia.org/2018/05/issue13-toupin-spideralex/

 

Photo : copyright SpiderAlex

Spideralex est une cyberféministe fanatique des technologies libres. Elle a fondé en 2006 le collectif Donestech qui explore la relation entre le genre et les technologies en développant de la recherche-action, des documentaires et des formations. Elle a coordonné un réseau international pour Tactical Tech appelé « The gender and technology Institutes », qui développe des formations et des contenus curriculaires pour inclure le genre dans la vie privée et la sécurité numérique. Elle est l’éditrice de deux volumes sur le panorama des initiatives de souveraineté technologique. Elle soutient également les initiatives d’infrastructure féministes telles que les serveurs féministes. Récemment, elle a édité avec Sophie Toupin un numéro spécial sur « Radical Feminist Storytelling and Speculative Fiction » : Créer de nouveaux mondes en réimaginant les pratiques de hacking ». 

Elle aime faire de la sécurité holistique et des ateliers de fiction spéculatifs avec des femmes et des féministes du monde entier. Certains de ses travaux peuvent être trouvés sur le site : 

https://donestech.net/

https://vimeo.com/lelacoders
https://legacy.gitbook.com/@sobtec

https://gendersec.tacticaltech.org/

https://adanewmedia.org/2018/05/issue13-toupin-spideralex/

https://zoiahorn.anarchaserver.org/specfic/

https://anarchaserver.org/